Livres

Myth and Emotions, édité par Antonella Lipscomb & José Manuel Losada, Newcastle upon Tyne (United Kingdom), Cambridge Scholars Publishing, 2017, xviii-345 p. ISBN: 978-1-5275-0011-2.

 

Sommaire

Le caractère émotif du mythe constitue le cadre de la recherche proposée pour ce volume trilingue. Ce livre propose une étude, la plus ample et exhaustive possible, qui puisse établir des règles et des modèles capables d’interpréter le phénomène mythico-émotionnel. Sa mise en pratique permettra de comprendre une bonne partie de l’écriture et de l’art de la modernité et la postmodernité, ainsi que de la culture et la pensée de notre société actuelle.
Mitos de hoy

Mitos de hoy. Ensayos de mitocrítica cultural, estudios reunidos y presentados por José Manuel Losada, Berlin, Logos Verlag, 2016, 211 p. ISBN: 978-3-8325-4239-9.

Sommaire

La Mythocritique culturelle mise en place dans ce livre articule les outils traditionnels de la mythocritique et de nouveaux éléments jamais considérés jusqu’alors par la critique : la globalisation, l’immanence et le consumérisme. Elle contribue ainsi modestement à identifier, analyser et synthétiser la typologie des manifestations du mythe dans la littérature, les arts et les moyens de communication contemporains. C’est un outil, en somme, qui nous aidera à mieux nous comprendre dans ce monde contemporain déconcertant.

Table des matières

Comptes rendus

Manuel Botero Camacho. Journal of Comparative Literature and Aesthetics, (Odisha, India), XXXIX, 1-2, 2016, p. 143-145.

Borja Cano Vidal. ’Ilu. Revista de Ciencias de las Religiones (Madrid), 21, 2016, p. 271-273. http://dx.doi. org/10.5

Esther Bautista Naranjo, Cuadernos de Información y Comunicación (Madrid), 22, 2017: 319-320. http://dx.doi.org/10.5209/CIYC.55986

Myths in Crisis

Myths in Crisis: The Crisis of Myth, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2015, xxix-441 p. ISBN: 978-1-4438-7814-2.

Sommaire

Ce volume trilingue se demande dans quelle mesure les mythes sont touchés par les crises des XXe et XXIe siècles. Quatre études théoriques analysent tant les crises structurelles, qui impliquent la transformation ou la disparition du mythe, que les crises du concept et de la terminologie, qui menacent actuellement l’étude de la mythologie.

La partie la plus étendue du livre se concentre sur les crises subies par les mythes littéraires antiques, médiévaux et modernes à partir d’une perspective très générale : la psychologie, la morale, la politique et la métalittérature contemporaines. La fin du livre propose une analyse des crises subies par les mythes de l’immanence : personnages historiques et fictifs, peuples et langages mythiques.

Introduction

Comptes rendus

Juan González Etxeberria. Journal of Comparative Literature and Aesthetics (Odisha, India), XXXIX, 1-2, 2016, p. 145-149.

Nuevas formas del mito, una metodología interdisciplinar

Nuevas formas del mito. Una metodología interdisciplinar, Berlin, Logos Verlag, 2015, 221 p. ISBN: 978-3-8325-4040-1.

 

Sommaire

Mythe : récit explicatif, symbolique et dynamique, composé d’un ou plusieurs événements extraordinaires mettant en scène un personnage doté d’une transcendance. Le mythe, qui n’a pas de point d’ancrage historique, se compose d’invariants thématiques qu’une crise vient bouleverser. Il présente donc toujours un conflit, émotif, fonctionnel, rituel et se réfère toujours à une cosmogonie ou à une eschatologie absolues, particulières ou universelles.

Cette définition, générale, froide et indéterminée, a besoin de s’ancrer dans un temps, un espace et, surtout, une conscience. Le mythe n’est pas une construction mentale étrangère aux vicissitudes socio-culturelles : il porte en lui la trace de chaque individu et de chaque société. Le mythe est un esclave qui rêve de liberté : il ne peut pas se débarrasser complètement de l’héritage d’une forme et d’un contenu, mais il ne peut pas non plus abandonner le rêve de nouvelles formes et de nouveaux contenus, promesses d’une libération possible.

Nuevas formas del mito décrit les formes et les contenus mythiques qui ont pris corps dans notre nouveau cadre spatio-temporel. La méthode est nouvelle en ce qu’elle combine les outils traditionnels de la mythocritique et des éléments n’ayant encore jamais été considérés par la critique traditionnelle : la globalisation, l’immanence et le consumérisme. Elle contribue ainsi modestement à identifier, analyser et synthétiser la typologie des manifestations du mythe dans la littérature, les arts et les moyens de communication contemporains. C’est un outil, en somme, qui nous aidera à mieux nous comprendre dans ce monde contemporain déconcertant.

Table des matières

Victor Hugo et l'Espagne

Victor Hugo et l’Espagne. L’imaginaire hispanique dans l’œuvre poétique. Avec la collaboration d’André Labertit, Paris, Honoré Champion, 2014, 560 p. ISBN: 978-2-7453-2698-0

 

Sommaire

Le séjour de Victor Hugo à Madrid lorsqu’il était enfant, le voyage en Pays Basque espagnol et en Navarre, lorsqu’il était adulte, ses lectures espagnoles dans l’original ou en traduction, ont laissé en lui des traces profondes. Ce livre les recueille et les analyse dans l’œuvre poétique réexaminée dans son ensemble. À nouveaux frais car il prétend dépasser la collecte des empreintes et leur identification pour entrer dans l’évaluation de la part de l’Espagne dans l’univers poétique hugolien. Elle est considérable. Mesurée et replacée sur une trajectoire de production, elle est significative et singulière chez Hugo lui-même et au regard du courant romantique français.

Table des matières 

 

Comptes rendus

Abordajes, mitos y reflexiones sobre el mar

Abordajes. Mitos y reflexiones sobre el mar, dir. José Manuel Losada, Madrid, Instituto Español de Oceanografía, 2014, 274 p., 95 ilustr. ISBN: 978-84-95877-51-2.

 

Sommaire

Ce volume a pour but de rendre compte de ce que la mer a représenté et continue de représenter pour nous aujourd’hui. Ainsi s’explique le titre du volume : « abordages » , qu’il convient d’entendre métaphoriquement : rencontres entre des bateaux qui transportent diverses marchandises, assauts — par la proue, la poupe, bâbord, tribord — : tout a été essayé afin de repartir avec ce que la mer peut nous offrir de plus précieux. La mer devenue école, terrain d’apprentissage. Il s’agit de creuser l’autre versant de la mer : non la mer rationalisée, mais la mer imaginée. Au cours des siècles, les mers et océans ont inspiré d’infinies constructions mentales sur ses courants, sa faune, ses falaises et ses profondeurs. C’est ainsi qu’est née une culture de la mer, différente de celle observée à travers le microscope, que ce livre évoque de manière condensée.

 

 

Comptes rendus

Mito e interdisciplinariedad

Mito e interdisciplinariedad. Los mitos antiguos, medievales y modernos en la literatura y las artes contemporáneas, José Manuel Losada Goya & Antonella Lipscomb (éds.), Bari (Italie), Levante Editori, 2013, 458 p. ISBN: 978-88-7949-623-0.

 

Sommaire

Jusqu’à aujourd’hui, la mythocritique consistait en l’identification des mythes à l’intérieur des productions littéraires et artistiques de chaque époque ou en l’identification des survivances des mythes dans les nouvelles tendances des courants littéraires et artistiques. L’angle d’approche était généralement limité à un seul champ d’expression : le champ littéraire ou artistique.

Aujourd’hui, en revanche, les mythes sont diffusés à travers des supports multiples, dont chacun d’eux a été traditionnellement étudié par un champ disciplinaire unique. L’objectif principal de ce livre consiste à déchiffrer les raisons de la plasticité singulière du mythe et son usage interdisciplinaire. Ainsi, il sera plus aisé de comprendre une bonne partie de la littérature post-moderne et de la culture actuelle.

Table des matières et introduction

 

Comptes rendus

Myth and subversion in the Contemporary Novel

Myth and Subversion in the Contemporary Novel, José Manuel Losada Goya & Marta Guirao Ochoa (éds.), Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2012, 510 p. ISBN: 1-4438-3746-6.

 

Sommaire

Ce volume bilingue (anglais et espagnol), fait un état de la question sur la subversion des mythes anciens, médiévaux et modernes dans le roman contemporain. Les deux études théoriques qui ouvrent le livre pointent la tendance à la subversion et à la réinvention des mythes à l’heure actuelle. Les études suivantes analysent l’usage des mythes classiques (Thésée, Œdipe, Médée…) chez des auteurs comme André Gide, Thomas Pynchon, Julio Cortázar, Italo Calvino ou Christa Wolf, et la réécriture des mythes bibliques (le déluge, le Golem…) chez Giorgio Bassani, Julian Barnes ou Cytnthia Ozick. Enfin, sont étudiés les mythes modernes (le Faust, le fantasme, Ophélie…) dans les œuvres de fiction de Günter Grass, Paul Auster ou Clara Janés. Le volume prête tant attention aux relations entre les mythes et les arts (leur présence répétée dans la publicité, la peinture et le cinéma contemporain) qu’à la dimension interculturelle des mythes : le métissage dans le roman latino-américain de Augusto Roa Bastos et Carlos Fuentes, ou dans le roman de thématique hindou de Bharati Mukherjee. Le livre est constitué d’une sélection de 37 textes, extraits des 200 communications proposées lors du Colloque international Mythe et Subversion (Madrid, mars 2011) par des chercheurs prestigieux originaires de 25 pays.

Tiempo: texto e imagen

Tiempo: texto e imagen. Temps: texte et image, José Manuel Losada Goya (éd.), Madrid, Universidad Complutense, 2011, 1194 p. ISBN: 978-84-96701-37-3

 

Sommaire

Ce volume articule une réflexion sur la temporalité avec une ouverture sur la transversalité et l’interculturalité dans les études françaises et francophones. Les études proposées dans le livre s’inscrivent dans les lignes thématiques générales suivantes :

  • Le temps vu depuis la linguistique textuelle, la pragmatique et la psycholinguistique. Étude diachronique du système verbal français, afin d’atteindre une compréhension de la sémantique verbale contemporaine. Grammaire contrastée des différents systèmes verbaux. Phraséologie et parémiologie.
  • Le temps de la fiction : littérature et autres manifestations esthétiques dans l’aire française et francophone. Interrelations des différents traitements du temps que la fiction rend possible.
  • Didactique de la temporalité dans l’enseignement FLE et dans d’autres types d’enseignement : T.I.C. et stratégies d’enseignement-apprentissage.
  • Traduire le temps : défis et apories. La traduction de la temporalité dans les diverses langues et sur différents supports (texte littéraire, texte journalistique, critiques de film, bandes dessinées, photographie, jeux vidéo, localisation de logiciels, etc.).
  • Dialogues interdisciplinaires et interculturels : le traitement de la temporalité dans la société et dans la culture française et francophone, à partir des sciences sociales et humaines.
Mito y mundo contemporáneo

* Récompensé par le Prix international Giovi-Cittá de Salerno 2011, octroyé par l’Association Demoetnoantropológica « I Castellani », avec le support du Sénat italien

* Récompensé par le Prix international Giovi-Cittá de Salerno 2011, octroyé par l’Association Demoetnoantropológica « I Castellani », avec le support du Sénat italien

Mito y mundo contemporáneo. La recepción de los mitos antiguos, medievales y modernos en la literatura contemporánea, José Manuel Losada Goya (éd.), Bari (Italie), Levante Editori, 2010, 785 p. ISBN: 978-88-7949-547-9.

 

Sommaire

Ce volume réunit des articles sur la théorie des mythes et leur réception dans la littérature occidentale contemporaine. Les travaux théoriques abordent la conception des mythes depuis différents points de vue : idéalisme romantique allemand, psychanalyse, structuralisme, philosophie et anthropologie religieuse. Les travaux de réception traitent des mythes antiques, médiévaux et modernes dans le roman, la poésie et le théâtre européen et américain contemporains. Trois études théoriques sur la mythologie grecque, médiévale et moderne abordent les questions pratiques de la réception. Les mythes de l’Antiquité gréco-latine mettent en scène des dieux (Cérès), des cyclopes (Polyphème), des titans (Prométhée), des humains de naissance hybride (Dionysos, Narcisse, Énée), des humains en chair et en os (Oreste, Électre, Antigone, Ariane, Ulysse, Pénélope) et d’autres héros comme Philoctète. Les mythes médiévaux regroupent des mythes celtes (le Graal, Cuchulain, Fionn mac Cumhaill, Bran), des mythes germaniques (les Nibelungen) et d’authentiques recréations, comme celle d’Ana Mª. Matute. Les mythes modernes sont très variés : de Frankenstein et le vampire aux villes nouvelles (Berlin, New-York), en passant par des recréations de personnages historiques.

 

 

Comptes rendus (sélection)

 

Metamorphoses du roman français

Métamorphoses du roman français. Avatars d’un genre dévorateur, José Manuel Losada Goya (éd.), Lovaina (Belgique), Peeters, 2010, 314 p. ISBN: 978-90-429-2201-3.

 

Sommaire

Depuis sa création, le roman n’a cessé de subir diverses métamorphoses. À la matière de Bretagne de Chrétien de Troyes, succèdent, au début du XVe siècle, des textes novateurs comme Ysaÿe le Triste. Les romans de la Renaissance écartent la question du vrai et du faux, annonçant ainsi déjà la poétique prémoderne (Merlin, Baldus, Les Angoysses douloureuses, Alectoris, Heptaméron). De J-P. Camus à l’Abbé Faydit, l’idée selon laquelle roman et religion sont antinomiques se consolide ; cependant, au XVIIe siècle, la réflexion sur les pratiques du roman sont tout autres : l’ambition de l’exemplarité (les Scudéry) ou l’adéquation du style et du sujet (Sorel) animent le Grand Siècle. Devinant un possible épuisement du genre, le XVIIIe siècle crée de nouvelles techniques : la fusion de romans dans le cadre de la structure (Challe), les interférences entre formes et contenus (Voltaire), l’inflexion empirique (Diderot, Laclos) ou la nécessité de faire sentir les passions (cercle d’Épinay). Au XIXe siècle, le roman veut raconter le moi profond plutôt qu’une histoire (Sénancour, Chateaubriand), il préfère le monologue intérieur (Stendhal) ou essaie d’illustrer la relation entre féminité et autobiographie (Sand). À force de changements, le roman modifie la représentation : le sujet observateur est bouleversé (Hugo) et l’intrigue est dépréciée au profit de l’environnement (Zola). Le XXe siècle, enfin, trace des voies difficiles à réunir : la nature à la fois classique et innovante du projet proustien, l’équilibre entre les expériences intimes et le tissu rythmique de la parole (Giono, Butor), l’articulation de l’écriture et du féminisme (S. Ernaux), l’influence des nouvelles et des faits divers (Besson, Jonquet), la symbiose vivante des cultures (Cheng), et, enfin, le paradoxe de vouloir délimiter des mouvements de protestation comme Mai 68.

 

 

Comptes rendus

Mitología: teoría y práctica en Amaltea

Mitología: Teoría y práctica, José Manuel Losada Goya (coord.), Amaltea. Revista de Mitocrítica (Madrid), nº 0 (2008), 303 p. ISSN: 1989-1709.

 

Sommaire

Ce numéro 0 de la célèbre revue de mythocritique contient 15 articles consacrés à des aspects théoriques de la mythocritique et à l’étude de la présence des mythes classiques dans la littérature européenne contemporaine, de Wilde à Giraudoux, en passant par Stefan George.

Table des matières

Romancero

Romancero, traduction et notes de José Manuel Losada, présentation de José Manuel Losada Goya et André Labertit, Paris, Imprimerie Nationale, “La Salamandre”, 2003, 360 p. ISBN: 2-7433-0255-0.

 

Sommaire

Le Romancero reconstruit le destin de la nation espagnole au cours de son histoire (les vicissitudes de l’invasion musulmane, la réponse chrétienne sous la bannière du Cid), sa légende (la bataille des nobles espagnols contre le chevalier Roland) et sa poésie (vers encenseurs qu’entonne une jeune paysanne au bord d’un fleuve). Il a subi les caprices de la renommée. Considéré pendant plusieurs siècles tantôt comme une leçon d’histoire nationale, tantôt comme le réceptacle ou le creuset des sentiments d’un peuple, su par cœur et transmis de mémoire, il connut son apogée au XVIe siècle puis commença une progressive descente dans les eaux du Léthé. Certes, il fut repris, régénéré par les grands écrivains du Siècle d’Or (Cervantès, Lope, Calderón), par les romantiques allemands (Friedrich Schlegel, Grimm, Goethe) et anglais (Scott, Byron) suivis par les romantiques français, mais son temps de gloire était inexorablement passé. Les textes qui renferment l’imaginaire d’un peuple et l’inconscient de l’humanité, subissent ainsi des moments d’oubli pendant lesquels ils attendent patiemment leur réhabilitation.

On la doit au premier chef à Menéndez Pidal (Flor nueva de romances viejos, 1938). Comme tant de fois, l’histoire balbutiait. Presque un siècle plus tôt, Victor Hugo réclamait, dans une note à « Romance mauresque » des Orientales : « Il serait bien temps que l’on songeât à republier, en texte et traduit sur les rares exemplaires qui en restent, le Romancero général, mauresque et espagnol ; trésors enfouis et tout près d’être perdus. L’auteur le répète ici, ce sont deux Iliades, l’une gothique, l’autre arabe ». C’était là manifestation d’un vœu, d’un désir toujours très vif chez Hugo puisqu’il avait déjà, quelques années plutôt, exprimé en termes clairs et énergiques, dans la Préface de Cromwell, son admiration envers cette « véritable Iliade de la chevalerie ».

 

Comptes rendus

  • Philippe Lançon, Libération (Paris), 6.05 (2003).
  • Jo.S., Le Monde (Paris), 4.06 (2003).
  • Michel Stanesco, Cahiers de Civilisation Médiévale (Poitiers), 50 (2007): 86-87.
Bibliographie critique de la littérature espagnole en France

Bibliographie critique de la littérature espagnole en France au XVIIe siècle. Presence et influence, Genèva (Suisse), Droz, “Travaux du Grand Siècle”, 1999, xxii+671 p. ISBN: 2-600-00313-4.

 

Sommaire

Cette étude a trois objectifs : établir une analyse comparative de la présence de la littérature espagnole dans la littérature française au cours du XVIIe siècle, fournir au chercheur une base solide sur la recherche à ce sujet du XVIIIe au XXe siècles, comprendre le sens profond de l’évolution de cette présence. Aussi le livre, qui consacre 4 parties sur 5 à la réflexion théorique, critique et comparée, inaugure une nouvelle conception du genre bibliographique. Grâce à un projet de recherche du Ministère et à d’autres aides, nous avons eu accès à 1150 éditions originales de 330 auteurs de l’époque et 750 études critiques, et nous avons pu ainsi établir un examen profond de la réception évoquée précédemment. Une longue introduction, l’établissement de nombreuses éditions dans les deux langues au XVIIe siècle et les commentaires des 517 notices qui composent l’ensemble ont aidé, en outre, à considérer attentivement la question de la périodisation, l’inefficacité des jugements de valeur et à construire une théorie originale sur la genèse de la réception littéraire.

 

Comptes rendus (sélection)

  • Suzanne Guellouz, Papers on French Seventeenth Century Literature (Paris / Tübingen / Seattle), 28 (2001): 198-201
  • Joseph C. Holub, Hispanic Review (Philadelphie, PA), 69 (2001): 265-266.
  • Barry Taylor, Bulletin of Hispanic Studies (Glasgow), 72 (2000): 635-636.
  • Margaret A. Rees, Modern Language Review (Leeds, Angleterre), 95 (2000): 595.
  • Daniel-Henri Pageaux, Revue de Littérature Comparée (Paris), 2 (2000): 217.
  • Cecilia Rizza, Studi Francesi (Turin), 130 (2000).
  • Guy Jucquois, Les Lettres Romanes (Louvain), 54 (2000): 189.
  • Stéphane Macé, XVIIe Siècle (Paris), 52 (2000): 740.
  • Daniel Vaillancourt, Recherche Littéraire / Literary Research (Western Ontario, Canada), 31 (1999): 40-44.
  • Cristina Sánchez Tallafigo, Dicenda (Madrid), 17 (1999): 405-406.
  • Jeffry K. Larson, New Publications of Note – WESS Newsletter (American Library Association), 22 (2), Printemps (1999).
  • Francisco Capitán, Revista de Literatura (Madrid), 61 (1999): 594-599.
  • J. Trethewey & J.P. Short, The Years’s Work in Modern Languages Studies (Londres) 61 (1999): 122.
Bibliography of the Myth of Don Juan in Literary History

Bibliography of the Myth of Don Juan in Literary History, José Manuel Losada Goya (éd.), The Edwin Mellen Press, Lewiston – Queenston – Lampeter, 1997, xviii+216 p. ISBN: 0-7734-8450-7.

 

Sommaire

Les bibliographies sur Don Juan conduisaient souvent à des compilations sur le thème du libertin et du séducteur : une œuvre qui rende compte de toutes les versions se référant exclusivement au mythe de Don Juan était nécessaire. Une longue introduction aborde tant la construction mythique du séducteur espagnol (un groupe de femmes, un banquet, une force transcendante, un valet, un défi) que sa plasticité (question linguistique, dissimulation géographique, etc.). Cette bibliographie propose un large panel de références regroupées en différentes versions, études critiques (livres et articles) et traductions. L’étude accorde une attention toute particulière à des auteurs-clés : Tirso de Molina, Molière, Mozart, Byron, Zorilla, Shaw, etc., et adopte dans sa démarche les œuvres les plus récentes, de création ou de critique, qui traitent de ce thème. L’œuvre, enfin, offre une table des matières des auteurs.

Cette bibliographie compte 2884 entrées consacrées à des littératures en 6 langues et une annexe consacrée aux langues slaves. Elle rassemble des informations essentielles depuis le Moyen Âge jusqu’à la fin du XXe siècle, elle propose de nouvelles traductions jamais parues dans d’autres bibliographies et 1700 études critiques sur le mythe de Don Juan dans la littérature européenne.

 

Comptes rendus

  • Wladimir Krysinski, professeur titulaire de littérature comparée de l’Université de Montréal et B.E. Brandt en MellenPress.
De Baudelaire a Lorca

De Baudelaire a Lorca, José Manuel Losada Goya, Kurt Reichenberger y Alfredo Rodríguez López-Vázquez (éds.), Kassel (Allemagne), Reichenberger, “Problemata Literaria” nº 31-33, 1996, 3 vol., 951 p. ISBN: 3-930700-59-X (vol. I: 3-930700-60-3; vol. II: 3-930700-61-1; vol. III: 3-930700-62-X).

 

Sommaire

L’œuvre se propose de faire un relevé représentatif des principaux changements opérés dans la littérature moderne, comprise entre ces deux auteurs emblématiques que sont Baudelaire et Lorca : d’un point de vue de la forme, c’est la rupture avec la prosodie héritée, le rejet des motifs classiques ; d’un point de vue idéologique, c’est la scission avec le passé, l’attirance pour l’ébauche, le non-sens, la fragmentation et l’autonomie de la conscience.

 

Comptes rendus

  • Janet Pérez, Hispania (Washington), 81 (1998): 312-313.
  • Federico Bonaddio, Bulletin of Hispanic Studies (Glasgow), 78 (2001): 284.

 

 

Tristán y su ángel

Tristán y su ángel. Diez ensayos de literatura general y comparada, intr. Daniel-Henri Pageaux, Kassel (Allemagne), Reichenberger, col. “Problemata Literaria”, 1995, X-188 p.+5 ilustr. ISBN: 3-930700-13-1.

 

Sommaire

L’œuvre se concentre sur une série de mythes et de thèmes avec un point de vue comparatiste, afin de montrer la perméabilité idéologique de différentes littératures, plus particulièrement pour la réception des littératures classiques et dans la transmission des modèles entre la littérature française et espagnole. Parmi les mythes étudiés, figure celui de Tristan (son hypothétique liberté), celui de Vénus (sa présence dans les compilations de la Renaissance, le motif de ses absences) ; parmi les thèmes, figure celui de la solitude du poète (depuis le célèbre « Beatus ille » jusqu’à la mélancolie de la Modernité), celui de l’impureté du roman aux XVIIe-XIXe siècles (la pureté du sang dans le Quichotte, les conséquences anthropologiques de la chute dans La Nouvelle Héloïse de Rousseau, la conscience de la tache de l’ange déchu dans le roman romantique). Le présent volume est préfacé par le professeur Daniel-Henri Pageaux, professeur titulaire de littérature générale et comparée à l’Université Paris-Sorbonne Nouvelle.

 

Comptes rendus

  • Javier de Navascués, Rilce (Pamplona) 11 (1995): 173-175.
La leyenda de los siglos

La Leyenda de los siglos (selección de textos), de Víctor Hugo, edité par José Manuel Losada Goya, Madrid, Cátedra, “Letras Universales”, nº 211, 1994, 322 p. ISBN: 84-376-1291-8.

 

Sommaire

Cette traduction offre à un large public l’accès à un texte fondamental de Victor Hugo ; il est accompagné d’un appareil critique consistant, composé d’une introduction (p. 7-62), d’une bibliographie (p. 63-68) et d’un total de 128 notes de texte. L’introduction est divisée en trois grandes parties. La première aborde une série de problèmes théoriques, anthropologiques et éthiques : la faible présence d’une poésie épique dans la littérature française moderne, le désir de Victor Hugo d’un progrès social continu et son engagement moral pour la réhabilitation complète des femmes et des hommes. La seconde partie se concentre sur la relation entre La Légende des siècles et l’Espagne, en se focalisant plus particulièrement sur « Le Romancero du Cid », « Le Petit Roi de Galice » et « La Rose de l’Infante ». La troisième partie s’appuie sur l’analyse génétique afin de mettre en valeur l’unité de l’ensemble.

 

Comptes rendus

  • Marta Giné-Janer, L’Ull Crític (Lleida), 3 (1996): 196-197.
  • Rafael Gómez Pérez, El Suplemento Semanal (Madrid), 19.03 (1995): 83.
L'Honneur au théâtre

L’Honneur au théâtre. La Conception de l’honneur dans le théâtre espagnol et français du XVIIe siècle, Paris, Klincksieck, 1994, 412 p. ISBN: 2-252-02951-X.

 

Sommaire

L’Honneur au théâtre s’intéresse à la question de l’honneur dans le théâtre du XVIIe siècle. Les textes sélectionnés assurent l’unité de l’ensemble : 21 pièces espagnoles et 21 pièces françaises de thème espagnol. L’analyse des intrigues conduit à une typologie générale de l’honneur : l’honneur fondé sur l’opinion publique, la vertu, l’argent et la pureté du sang. Comme l’on pouvait s’y attendre, les œuvres françaises diffèrent peu des œuvres espagnoles en ce qui concerne l’honneur fondé sur la vertu ou l’argent (avec des exceptions : le statut de l’hidalgo pauvre face au riche gentilhomme). En revanche, des différences apparaissent à l’égard de l’opinion publique et de la pureté du sang : le comportement de la femme ou la tache de sang impur est conçue de manière différente en France et reçoit un traitement différent sur les planches. Le livre pénètre l’imaginaire espagnol qui peuple de larges secteurs de la vie artistique française.

 

Comptes rendus

  • Michel Philippon, Lettres Actuelles (Mont-de-Marsan), 7-8 (1995): 116.
  • Didier Souiller, XVIIe siècle (Paris), 48 (1996): 193-194.
  • Jean-Pierre Leroy, Revue de Littérature Comparée (Paris), 70 (1996): 365-366.
Poéticas francesas del siglo XX

Poéticas francesas del siglo XX. Poétiques françaises du XXe siècle, José Manuel Losada Goya (éd.), préface d’Yves Bonnefoy, Kassel (Allemagne), Reichenberger, col. « Problemata Literaria », 1994, XIII-217 p.+8 il. ISBN: 3-928064-83-5.

 

Sommaire

Ce livre dessine les lignes fondamentales de la production poétique du XXe siècle dans la littérature française, à travers les innovations créatives et théoriques d’écrivains-clés : Valéry, Claudel, Yourcenar, La Tour du Pin, Maeterlinck, Bonnefoy, Renard, Breton. Il convient de mentionner la collaboration de trois professeurs titulaires français, un professeur titulaire espagnol et un professeur titulaire américain à cet ouvrage, sans oublier la préface rédigée par Yves Bonnefoy lui-même.

Don Juan, Tirso, Molière, Puchkine, Lenan

Don Juan. Tirso, Molière, Pouchkine, Lenau. Analyses et synthèses sur un mythe littéraire, José Manuel Losada Goya et Pierre Brunel (eds.), Paris, Klincksieck, 1993, 129 p. ISBN: 2-252-02939-0.

 

Sommaire

L’ambition de ce recueil d’articles est de proposer une base large et solide pour l’étude des quatre textes-clés du mythe de Don Juan. Il convient de souligner l’implication de professeurs titulaires de littérature française et comparée de six universités dans ce projet. Les approches sont variées : mythocritique, herméneutique, psychanalyse, sociologie et histoire littéraire.

 

Comptes rendus

  • Raymond Trousson, Revue de Littérature Comparée (Paris), 70 (1996): 103-104.